06 FEVRIER ,UNE DATE A TRIPLE SENS

06/02/2016 21:23

06 FEVRIER ,UNE DATE A TRIPLE SENS

-L’anniversaire de la naissance du Roi du Reggae, King Robert Nesta Marley, alias Bob.
06 février 1945 – 06 février 2016 : il aurait eu 71 ans aujourd’hui.
Happy Birthday, King Bob Marley !!

-Le 18e anniversaire de mon bâton (l’âge de la majorité), le témoin silencieux et privilégié d’une partie de mon parcours, de mes combats, de nos combats, symbole de ma fidélité à mes convictions ainsi que ma volonté et ma détermination de continuer ces combats pour un monde meilleur.

-Journée Internationale de Lutte contre l’Excision et les Mutilations Sexuelles Féminines (MSF) :

D’où viennent ces Mutilations sexuelles Féminines ?

Les MSF sont des pratiques très anciennes.

Au 5e siècle avant Jésus-Christ (Paix et Salut sur Lui), Hérodote dans son texte intitulé « l’Enquête », parle de ces pratiques et les localise dans l’ancienne Egypte (Egypte des Pharaons).
La pratique des MSF s’est ensuite étendue en Afrique, au Moyen Orient, en Asie et en Europe. On retrouve des recommandations de médecins préconisant ces mutilations entre autres à Rome, dans les premiers siècles après la naissance de Jésus-Christ (PSL), puis en France de manière récurrente depuis le Moyen Age.
En Angleterre, en France et aux Etats-Unis, des mutilations sexuelles sous diverses formes (clitoridectomie, cautérisations, infibulation) ont été réalisées jusqu’en 1920 pour «lutter contre le vice masturbatoire, l’hystérie et autres désordres mentaux ».
La dernière clitoridectomie recensée en Europe « pour raison médicale » a été effectuée en 1948 en Angleterre. Il semble aussi qu’il y ait eu quelques cas dans des couvents en France pendant la seconde guerre mondiale pour « guérir » des petites filles de la masturbation.

Pour continuer à perpétuer ces pratiques, certains essaient de justifier ces actes par des motifs religieux. En réalité, les MSF existaient bien avant l’arrivée des religions monothéistes, au temps des pharaons. Ainsi, des femmes de toutes les religions, ou animistes ont été et sont encore mutilées.

Ceux qui entretiennent cette croyance populaire et continuent de la pratiquer au nom de l’Islam doivent savoir que les MSF ne sont pas mentionnées dans le Coran.
On en trouve mention dans des Hadiths, qui comportent le paroles et gestes du prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui). Ceux-ci rapporteraient une discussion entre une exciseuse et Mohamed (PSL), au cours de laquelle le Prophète aurait dit que le fait de ne pas couper rend plus rayonnant le visage de la femme et est plus agréable pour le mari. QUIQUEMPOIS J., L’Excision peut-elle être réparée ?, éd. Publibook, 2009

Et donc, aucune prescription religieuse n’oblige les musulmans à exciser leurs filles, et les grands chefs religieux doivent se positionner d’avantage contre ces mutilations.

Les conséquences sont nombreuses et peuvent être souvent désastreuses, plus qu’on ne peut l’imaginer : décès, hémorragies, infections, stérilité, difficultés d’accouchement avec fistules obstétricales entrainant des fuites urinaires et fécales après l’accouchement et un éventuel rejet du mari et de la famille, et traumatisme psychologique pouvant prendre diverses proportions.

Il est clair que l’Excision et les Mutilations Sexuelles Féminines ne sont ni une recommandation de Dieu et de ses prophètes (Paix et Salut Sur Eux), ni d’aucune religion.
Juste une pratique inventée par l’Homme dans le but de contrôler la Femme et son corps.
Cette pratique va à l’encontre des droits de l’Homme, nuit gravement la santé de la Femme, de l’Enfant, de la Petite Fille.

AUX ARRETS L’EXCISION !!!

Peace and Love !

Jah Sidy Boy

Contact

Jah Sidy Boy
contact@jahsidyboy.fr